La vie Communale

La localité doit sa fondation, selon la tradition, en l'an 1000. Des pèlerins sauvés des eaux auraient bâti une chapelle sur les lieux de leur sauvetage. La paroisse est attestée dès le XIe siècle. Cependant, nulle trace ne subsiste de cette époque. Après la défaite de l'armée vendéenne en décembre 1793 à Savenay, des centaines de suspects, surtout des femmes qui affirment souvent leur foi dans la religion catholique, sont arrêtés.

En Janvier 1794, deux mille personnes attendent dans les prisons angevines d'êtres conduites à la mort, notamment Magdeleine Marie Perrotin, née dans la vallée de Saint-Germain-des-Prés en 1744 et veuve de Pierre Rousseau, qui réside à Champtocé-sur-Loire lorsqu'elle est arrêtée. Neuf fusillades sont organisées jusqu'au 16 avril 1794, évoquées par la plaque gravée en 1984 par le docteur Crézé à l'occasion de la béatification de 99 hommes et femmes fusillés pour leur foi dans le clos de la Haie-aux-Bonshommes, à Avrillé.

L'originalité du bourg tient dans ses nombreux jardins clos, soigneusement entretenus, dont les murs marquent le paysage. 

Les ruelles parfois nommées "voyettes" permettent le passage de piétons ou de véhicules peu encombrants. Une concession de mine de bouille est autorisée vers 1840 mais le gisement s'épuise rapidement et le puits de la Corvée est comblé. Un assez important commerce d'oies aux XIXe siècle a laissé son nom à l'une des rues du village, la rue aux Oies.

La commune est aujourd'hui traversée par trois grandes voies de communications, l'autoroute Océane, la RN 23 et la voie de chemin de fer Nantes - Angers. Elle est limitée au sud par la Loire.

La mitre est celle de l'évêque Saint Germain, et la couleur verte semée de marguerites évoque les prés. 

Lecture du blason : De sinople, semé de marguerites d'argent boutonnés d'or, au franc-quartier d'argent à la mitre de gueules.

 

Accès rapide

  • Menu cantine Menu cantine
  • service public service public
  • Plan de la commune Plan de la commune

Agenda

Aucun évènement à venir